Rechercher

Le coton biologique, une matière responsable et agréable.


Le saviez-vous ? Le pétrole est la principale ressource naturelle à l’origine de la production textile. Il est utilisé pour la fabrication de fibres artificielles telles que le polyester, parmi les plus utilisées dans le prêt-à-porter. A contrario, la fibre coton se veut purement naturelle, mais cela est bien loin de suffire pour être une fibre textile durable. Cependant il existe un coton issu de procédés bien spécifiques et écoresponsables ; plus durable en termes d’utilisation des ressources : le coton biologique.

Découvrez en quoi le coton biologique pourrait devenir la fibre textile universelle de demain.


Le coton : une fibre populaire et vitale


Le coton est la fibre textile naturelle la plus produite dans le monde. Il peut être cultivé selon deux méthodes d’agriculture, conventionnelle ou biologique, ce qui détermine son impact environnemental. Les plus grands producteurs du coton sont la Chine, les États-Unis, l’Inde et le Brésil. Le coton est utilisé pour la production des vêtements depuis des siècles. Il est très apprécié, car il est léger, respirant, doux, résistant et facile à travailler. 21 % de l’industrie textile utilise le coton comme principale matière première, employant 350 millions de personnes dans la production.

La FAO estime que près de 100 millions de familles rurales dépendent directement de la production de coton, dont plus de 6 millions de foyers ruraux africains. Le coton est le moteur de développement économique de certains pays, notamment en Afrique de l’Ouest (56 % du PNB est dû à la production cotonnière). Par contre, la filière du coton traverse une crise profonde à cause de la mondialisation du marché.


Impact environnemental de la production du coton


Le coton correspond à environ 40 % de la production textile mondiale. Cependant, sa culture est très polluante pour les terres. Elle couvre environ 2,5 % des surfaces cultivées mondiales, mais engloutit 25 % des insecticides et 10 % des herbicides selon l’OMS. En 2016, 64 % du coton cultivé dans le monde été génétiquement modifié. Tous ces produits transforment les vêtements en résidus toxiques, polluant l’air, les sols et les eaux.


La culture du coton présente de nombreux risques environnementaux provoqués par l’utilisation élevée des produits toxiques et chimiques, dangereux pour l’être humain et les écosystèmes. C’est pour cela que les pays producteurs et les entreprises s’intéressent de plus en plus à la production de coton biologique.



Le coton biologique, qu’est-ce que c’est ?


Le coton biologique est une fibre naturelle cultivée sans pesticide, insecticide ou produit chimique. Le compost naturel remplace les engrais chimiques : il protège l’environnement, mais aussi les producteurs du coton. C’est évidemment le processus le plus écologique et le plus éthique. On priorise une pratique naturelle de fertilité des sols, des aménagements anti érosifs et la conservation des eaux.

C’est en remontant la filière textile du sous-vêtement que nous avons pris conscience de l’importance de veiller à utiliser des matières issues de procédés responsables. C’est pour cette raison que chez Une Paire Deux Coups, nous n’utilisons plus que des matières biologiques et recyclées, pour vous proposer les meilleurs produits possibles.

Comment le coton biologique est-il cultivé ?


On remplace les engrais et les pesticides chimiques par des produits biologiques, mais on adopte aussi un système agricole équilibré et varié. La production du coton biologique est plus stricte sur le point de vue du travail et du savoir-faire. Pour cela, les producteurs doivent recevoir un bon apprentissage de l’agriculture biologique et avoir un bon accompagnement permanent.

Dans la production du coton biologique, la récolte se fait à la main pour éviter les défoliants (produits chimiques utilisés dans la production du coton traditionnel pour éviter que les feuilles tombent avant d’être récoltées). Cette production privilégie aussi l’utilisation de l’eau de pluie, ce qui permet de garder la nature propre et pure, d’améliorer la fertilité du sol et d’offrir des conditions de travail plus dignes aux travailleurs impliqués tout au long du processus.

Où le coton biologique est-il cultivé ?


Le coton biologique peut être cultivé au même endroit que le coton traditionnel. Toutefois, en raison de la contamination des sols par l’utilisation d’engrais dans le processus de production du coton traditionnel, les terres doivent être traitées de manière biologique pendant trois ans avant de cultiver du coton biologique.

Les cinq pays producteurs du coton biologique sont l’Inde, la Chine, la Turquie, la Tanzanie et les États-Unis, ils concentrent près de 97 % de la production mondiale. Dans ces pays, l’Inde représente environ 74 % de la production. Pour fabriquer nos toiles de sous-vêtements pour homme, nous avons décidé de sourcer notre coton en Turquie, pour sa qualité et sa traçabilité. C’est ensuite nos ateliers au Portugal qui prennent le relais pour la production.

Pourquoi le coton BIO est-il apprécié ?

Le coton biologique consomme moins d’eau que le coton traditionnel. La production du coton est responsable d’une forte consommation d’eau qui peut provoquer l’assèchement de plusieurs ressources. Le Water Footprint Network a informé que l’empreinte eau moyenne de la production de coton est de 10 000 litres par kilogramme. Il faudrait donc 2500 litres d’eau pour fabriquer un t-shirt en coton de 250 grammes.

La culture du coton biologique consomme 91 % d’eau en moins que la culture du coton traditionnel. C’est à dire, 10 fois moins d’eau. Le besoin d’irrigation est plus important dans la production du coton traditionnel, sans compter l’eau qui est nécessaire pour diluer les produits chimiques.

Le pari que nous avons fait de proposer des ensembles caleçon-chaussettes en coton biologique, nous permet de nous inscrire dans une démarche plus durable, tout en vous proposant des sous-vêtements masculins de qualité. Et nous sommes convaincus qu’il est du devoir des marques de prêt-à-porter d’initier ce virage vers une consommation responsable.

Le coton BIO est une matière très agréable au contact de la peau.


Le coton biologique est perçu comme un produit « naturel » et donc sain. La peau est sensible à tous les produits chimiques se trouvant dans le coton traditionnel, il est donc essentiel de privilégier les vêtements issus de procédés naturels. Le sous-vêtement est le premier vêtement au contact de votre peau, sa qualité et sa composition sont donc à analyser de près.


Pour nos caleçons américains, nous avons fait le choix du 100 % coton biologique certifié GOTS, un label international pour le textile biologique. Elle est aussi une des plus stricte pour le coton biologique. Cette norme garantit que chaque produit certifié contient au moins 95 % de fibres biologiques, et nous assure que la culture du coton a été effectuée selon des procédures strictes de qualité environnementale.



Des certifications qui s’assurent d’un commerce équitable


La production et le commerce équitable aident à améliorer les revenus des petits agriculteurs de certains pays en créant des conditions de travail plus favorables. Le textile biologique est à la fois respectueux de votre corps, de l’environnement, ainsi que des agriculteurs à la base de son exploitation.


Et vous, à quel point êtes vous sensibles à la composition des vêtements que vous portez ? Faites nous part de votre ressenti en commentaire.

Pour ne pas louper notre nouvelle collection en coton biologique, pensez à vous inscrire à notre newsletter.

  • Black Facebook Icon